Conseils fiscaux

Frais médicaux

Au Québec, vous pouvez demander un crédit d’impôt non remboursable (20% de l’excédent des frais médicaux admissibles) si vous avez payé des frais médicaux qui dépassent 3 % de votre revenu net (ligne 275 de votre déclaration TP1). Si vous aviez un conjoint au 31 décembre, vous devez additionner à votre revenu net celui de votre conjoint. Au fédéral, le crédit d’impôt non remboursable (15% de l’excédent des frais médicaux admissibles) est égal au moindre de 3% du montant du revenu net (ligne 236) de la T1 et de 2109$. Les frais médicaux doivent avoir été payés au cours d’une période de 12 mois consécutifs pour

  • vous-même;
  • votre conjoint;
  • une personne qui était à votre charge.

Parmi les frais médicaux admissibles, on compte:

  • Médicaments de prescription
  • Examen de la vue, lunettes et/ou verres de contact
  • Soins dentaires et orthodontiques
  • Frais chiropratiques
  • Appareil de correction auditive et piles de remplacement
  • Massothérapie
  • Assurance de voyage pour soins médicaux
  • Déductibles pour régime médical

Il y a un grand nombre de dépenses qui sont souvent demandées par erreur comme frais médicaux. Les dépenses que vous ne pouvez pas demander comprennent les suivantes :

  • aliments biologiques;
  • appareils pour la tension artérielle;
  • chirurgies esthétiques – les frais relatifs à des interventions subies à des fins entièrement esthétiques, y compris les dépenses liées et autres frais comme ceux relatifs au transport, engagés après le 4 mars 2010 , ne sont pas admissibles comme frais médicaux. Les interventions, qu’elles soient chirurgicales ou non, qui visent exclusivement à améliorer l’apparence d’une personne ne sont pas admissibles.
  • contraceptifs (sans ordonnance);
  • frais d’adhésion à un club d’athlétisme ou à un centre de conditionnement physique;
  • frais de déplacement pour lesquels vous pouvez obtenir un remboursement;
  • médicaments, vitamines et suppléments vendus sans ordonnance même s’ils ont été prescrits par un médecin;
  • primes versées à un régime d’assurance-maladie payées par un employeur et qui ne sont pas incluses dans votre revenu;
  • programmes de santé;
  • services de livraison-lavage de couches;
  • système personnel de réponse (par exemple, les services d’alerte médicale ou les services de santé en ligne).

Voir la page 5 de ce document
Documents à fournir (impôts personnels)

Retour aux conseils